Pour être autorisé à pratiquer la chasse, il est obligatoire de passer au préalable un examen pour obtenir le permis de chasser. Cette autorisation s’obtient à la suite d’un examen qui se compose d’une partie théorique et pratique. Pour s’inscrire aux épreuves, il faut remplir certaines conditions et s’acquitter de frais d’inscription.

S’inscrire pour obtenir un permis de chasser

En France, on compte plus d’un million de chasseurs. Toute personne qui souhaite chasser doit posséder un permis de chasser. C’est la Fédération départemental des chasseurs qui délivre le permis après le passage d’un examen qui comporte des épreuves théoriques et pratiques. Le prix du permis de chasse s’élève à moins de cinquante euros et se décompose en deux montants distincts, une partie redevance et une partie frais d’inscription. Le  chasseur n’a pas besoin de repasser le permis à chaque saison de chasse, mais il doit le faire valider annuellement. Un permis de chasser s’obtient donc au même titre qu’un permis de conduire. Si l’on souhaite simplement accompagner un chasseur, il faut demander au préalable une « autorisation de chasser accompagné » qui est délivrée à titre gratuit. C’est la Fédération départementale des chasseurs qui émet le document.

Validation annuelle

Le prix du permis de chasse doit être payé en un seul versement. Pour qu’il conserve sa validité pour chaque saison de chasse, il faut procéder au renouvellement annuel. Pour obtenir la validation, le titulaire doit présenter son permis de chasse et une assurance responsabilité civile. Le renouvellement peut se faire pour une année complète ou pour une durée limitée. Le titulaire doit aussi payé sa cotisation de membre à la Fédération de chasse du département où il pratique la chasse. L’adhérent  doit s’acquitter de la redevance cynégétique et payer un droit de timbre. Par exemple, pour un permis de chasse grand gibier valable au niveau nationale, il faut compter plus de cinquante euros auquel, la cotisation à la Fédération de chasse, une trentaine d’euros, une redevance entre vingt et trente euros plus le droit de timbre et des frais divers de dossier moins de cinq euros. Pour moins de cent euros, on dispose donc d’un permis de chasser en bonne et due forme.

Réussir son permis de chasse

Le prix du permis de chasse est peu coûteux comparé au prix de l’achat de l’équipement de chasse auquel vient s’ajouter l’assurance responsabilité civile Avant de passer l’examen, le chasseur doit suivre une formation théorique et pratique dispensées par la Fédération départementale de chasse. Le taux de réussite est plutôt élevé, supérieur à 80%. Néanmoins, depuis quelques années on enregistre sur l’ensemble du territoire, une tendance à la baisse du nombre de permis de chasser validés chaque année : entre 1 et 2%.